Retour à la liste des Articles

Intéressé(e) par nos Services ?

Contactez-nous
Monica Butea

Inscrivez-vous pour plus de contenus

Lorsque nous avons lancé notre initiative Women@Comdata, nous avons promis de vous présenter certaines des femmes inspirantes travaillant chez Comdata. Voici l’une d’entre elles : Monica Butea, Directrice des Opérations pour notre division dédiée aux clients internationaux.

Monica Butea a rejoint Comdata début 2020, juste avant la pandémie de Covid-19, elle est notamment responsable du hub multilingue de Comdata à Bucarest et des opérations pour les clients internationaux. Elle travaille dans le secteur de l’externalisation de la Relation Client depuis plus de 16 ans. Elle a commencé sa carrière en tant qu’agent et a gravi les échelons en occupant différents postes au sein de différentes entreprises. 

Nous sommes ravis que Monica ait accepté de partager avec nous ses expériences et son point de vue sur l’externalisation de la Relation Client, sa carrière, la diversité et sa vision d’un bon manager. Que vous soyez un homme, une femme, en début de carrière ou senior, elle a de précieux conseils pour vous.

Tout d’abord, qu’est-ce qui vous a incité à venir travailler chez Comdata ?

Pour moi, l’aspect le plus excitant de mon arrivée chez Comdata a été l’opportunité d’ouvrir une nouvelle division ici, à Bucarest, en partant de zéro en termes d’équipes, de bureaux, de relation avec les clients, etc.

Quelle a été votre plus grande satisfaction durant ce projet ? 

C’est le fait d’avoir lancé deux nouveaux clients et de l’avoir fait en 2020, en plein milieu de la pandémie. L’un des clients n’était pas très pressé, mais le second voulait aller très vite, nous n’avons eu que 8 à 10 semaines entre la mise en service et la gestion du volume.

C’était un défi car en tant que nouvelle division, nous n’avions pas d’équipe existante qui pouvait facilement passer du travail sur site au télétravail. Nous avons constitué l’équipe entièrement en visio, les membres ne s’étaient jamais rencontrés et n’avaient jamais travaillé ensemble. Nous avons dû créer des liens uniquement par le biais d’événements et de réunions virtuels.

Je suis tellement fière que nous ayons quand même réussi à mettre ces équipes sur pied et à établir ces nouveaux partenariats avec nos clients.

Qui sont les clients ?

L’un est dans le secteur des assurances et l’autre dans le secteur du tabac. 

Les deux clients sont opérationnels et en pleine expansion. Actuellement, nous les assistons dans trois pays, mais ils vont  se développer dans de nouveaux pays prochainement avec de nouvelles langues. 

Pour l’instant, nous couvrons pour eux le français, l’allemand, l’italien, l’anglais et l’espagnol mais nous prévoyons d’ajouter le lituanien, le polonais ainsi que le grec.

Qu’en est-il de la mixité dans votre équipe ? Vos collègues sont-ils principalement des hommes ou des femmes ?

Mon équipe a une excellente parité hommes-femmes ; nous avons également beaucoup de nationalités différentes, quelques membres de la communauté LGBTQ et toutes les tranches d’âge sont représentées, de 20 à 67 ans ! 

Je pense que ce qui compte, c’est que chacun ait le sentiment de pouvoir être lui-même quotidiennement au travail, sans avoir l’impression d’être différent ou traité différemment. Pour moi, c’est ce qui est le plus important. C’est l’une des choses que j’aime le plus dans mon travail et ce type d’environnement : il y a tant de personnes différentes, venant d’horizons variés que cela rend les choses passionnantes. J’adore.

Cette parité entre les sexes et cette diversité sont-elles habituelles dans votre secteur d’activité ?

Je pense que chez Comdata et dans ce secteur en Roumanie, nous avons la chance d’avoir de bonnes opportunités et pratiques en matière d’égalité femmes/hommes. Nous avons un certain nombre de femmes occupant des postes de direction, moi y compris.

Et au niveau du management de Comdata, il y a trois femmes au sein du Comité Exécutif du groupe, et beaucoup de femmes managers dans l’ensemble des pays. Je pense que c’est un excellent mélange, et j’en suis très heureuse.

Au cours de votre carrière, avez-vous été confrontés à des problèmes liés à l’égalité des sexes ou à la diversité ?

Honnêtement, je pense que ce secteur est très équilibré. Dans les entreprises avec lesquelles j’ai travaillé et chez les clients, l’égalité et la diversité étaient réelles, même si je sais qu’il existe des entreprises et secteurs qui peuvent être davantage masculins.

Mais bien sûr, j’ai parfois rencontré des personnes qui avaient tendance à montrer un plus grand respect pour leurs homologues masculins et je pense qu’avec certains publics ou dans certains milieux, les femmes doivent lutter un peu plus... 

Que pouvons-nous faire à ce sujet ?

C’est très difficile à changer. Je pense qu’il s’agit d’un état d’esprit structurel au sein de la société, nous devons nous pencher sur la manière dont nous éduquons nos enfants. Nous éduquons peut-être différemment les garçons et les filles, en encourageant le côté aventurier des garçons, ce que nous ne faisons pas avec les filles. 

Quand j’étais petite, j’avais tellement peur de faire des erreurs, je voulais toujours bien faire. Mais en réalité, nous apprenons en faisant des erreurs, en faisant mieux la fois d’après. Nous devrions faire en sorte que nos enfants n’aient pas peur de faire des erreurs. 

C’est ce que j’essaie de faire avec ma fille, elle est encore jeune mais ces choses doivent être enseignées très tôt. Je veux qu’elle soit capable de se défendre et qu’elle ne passe pas sa vie à s’excuser. Je veux qu’elle comprenne qu’il est normal de prendre des risques, de faire des erreurs et d’apprendre en permanence.

Et au travail, comment pensez-vous que la diversité puisse être favorisée ?

Je vois deux façons. La première est la manière dont les dirigeants se comportent. Ils doivent montrer l’exemple. Je pourrais organiser une réunion et montrer des diapositives sur la diversité ainsi que des chiffres, mais si je sors de cette réunion et que je ne me comporte pas de la manière dont j’attends que tout le monde se comporte, ces diapositives ne feront aucune différence. 

Deuxièmement, il est important que les RH et les dirigeants réagissent lorsqu’ils observent un comportement discriminatoire ou méprisant à l’égard d’un autre groupe ou d’une personne : on ne peut pas fermer les yeux. Si quelqu’un dépasse les bornes, il faut réagir immédiatement.

Pour moi, ce sont les deux éléments clés.

Des initiatives comme Women@Comdata vont également contribuer à promouvoir la diversité.

Oui, et je défends cette initiative au sein du groupe. 

Nous avons déjà bien avancé sur ce sujet. Nous avons extrait les données des RH pour voir où nous nous situons : parité hommes-femmes, tranches d’âge, fourchettes de salaires, promotions, nombre de femmes revenant de congé maternité, etc. 

Nous avons également examiné les taux d’attrition, une information intéressante pour moi. Le taux d’attrition est plus élevé chez les hommes que chez les femmes, ce qui va dans le sens de ce que j’ai dit plus tôt, à savoir que les femmes prennent moins de risques.

Nous effectuons une enquête dans tout le groupe pour avoir un meilleur aperçu. Après avoir analysé les réponses, nous mettrons en place certaines actions. Je suis très heureuse de constater qu’avec le parrainage de notre CEO Maxime Didier et Patrice Mazoyer, notre Chief Transformation & Integration Office,  Women@Comdata bénéficie d’une grande visibilité et d’un soutien important au sein de notre Comité Exécutif Groupe.

Dernière question : Monica, quel conseil donneriez-vous à une personne qui débute sa carrière ?

Elle ne devrait pas avoir peur d’essayer de nouvelles choses, d’apprendre, de faire des erreurs, de s’engager dans une voie. Si elle découvre que ce n’est pas vraiment ce qu’elle veut, elle peut toujours changer. Je l’encouragerais également à prendre des risques et à être convaincu qu’il n’existe aucune limite à ce qu’elle peut accomplir. 

Mon autre conseil aux femmes d’un point de vue professionnel serait de travailler sur elles-mêmes. Parfois, nous avons intériorisé la misogynie en raison de la façon dont nous avons été élevés. Nous devons donc travailler sur nous-mêmes pour que la société change. Ce n’est pas facile, c’est beaucoup de travail, mais je donnerais ce conseil sans hésiter.

Découvrez d’autres Women@Comdata dans les semaines à venir... 

Inscrivez-vous pour plus de contenus

Title
Contactez-nous
Subtitle
N'hésitez pas. Nous nous ferons un plaisir de vous aider !
Title
Rejoignez-nous
Subtitle
Et construisons demain ensemble !
Body

Comdata France allie passion pour la satisfaction de la clientèle et esprit d'innovation technologique.